• Article rédigé par Anne Dantec , secrétaire de CIME :

    CIME (Collectif pour l’Insertion par les Métiers de l’Ecologie,) se lance. Porté sur les fonds baptismaux en juin dernier, cette association va produire des jeux éducatifs pour tout âge et tout milieu, y compris professionnel. Et ceci à la commande, selon les besoins, en agissant localement, en recyclant des déchets et en pratiquant réinsertion et reconversion professionnelle.

    En un processus cohérent, écologique et humain à chaque étape.

    Petit retour sur les enjeux d’actualité qui sont à l’origine du projet CIME :

    Nous sommes dans un monde de fragilités sociales croissantes et de bouleversements écologiques, dans une société où l’économie prime sur le vivant. Ce modèle en fin de course nous met en danger dans notre environnement.

    Face à un tel constat : comment informer sans être anxiogène ? Comment agir ? Quelles actions proposer pour faire changer les pratiques quotidiennes ?

    C’est pour relever ces défis que CIME a été crée. Petit tour des premiers rôles :

     

    • David Gau, ancien responsable de production dans l’industrie et militant. Impliqué depuis sa jeunesse dans des actions écologiques, il est consultant et formateur aux questions de développement soutenable.

     

    • Sébastien Goua, étudiant en 3ème année à l’Essec, apprenti à la Croix Rouge. Son implication dans cette ONG et dans CIME lui permettra de mettre ses connaissances au service de ses valeurs et de son intérêt pour une écologie qui prenne en compte l’être humain.

     

    • Anne Dantec, chargée de communication et militante associative. Elle participe, à la mise en place du tri des déchets, à Paris, à travers des activités de sensibilisation.

     

    • Henri Boulanger, 1er employé de CIME, à travers un contrat d’insertion. Ce cadre commercial est chargé, dans un premier temps, de faire l’étude de marché.

     

    D’autres participants sont dans les starting-blocks. Un expert comptable fait, d’ores et déjà, partie les bénévoles.

     

    Et voici les axes de fonctionnements principaux de cette association qui a vocation à devenir une entreprise d’insertion :

     

    • Collecte de déchets (papiers, carton, etc.) comme matière première des jeux

    • Ateliers de production proches des « clients » (écoles, entreprises, etc.) pour limiter les déplacements et leur coût énergétique

    • Insertion par le biais d’embauches sur les ateliers de production de jeux / maintien en activité et reconversion des + de 50 ans sur des actions de sensibilisation.

     

    3 expérimentations de jeux doivent être lancé d’ici mi-2011 :

    - 1 jeu de plateau type jeu de l’oie

    - 1 jeu de rôle et de simulation

    - 1 « serious game » ou jeu de mise en situation et formation professionnelle 

    Une équipe de jeunes de 16-25 ans, en cours d’insertion, doit participer à l’élaboration du premier de ces jeux-tests.

     

    Une chasse aux trésors musicale sera organisée, en novembre, durant le mois de l'économie Sociale et Solidaire. Le but est de rechercher des déchets qui serviront ensuite à la confection d’instruments de musique. L’atelier confection aura lieu dans le cadre de la semaine des déchets.

     

    Si vous voulez rejoindre CIME comme bénévole, nous rencontrer, vous renseigner sur nos actions, adhérer : venez nous rencontrer les lundi, mardi et vendredi, dans les locaux d'Arpeije, à Clamart, au 54 rue du Moulin de pierre. Faites parvenir vos coordonnées aux adresses suivantes pour que vous puissiez être informés d’un éventuel changement de programme.

    Cette association a besoin de renfort, entre autre, pour l’organisation de la chasse aux trésors et l’aménagement des locaux.

    Contact : cime@live.fr

    chez Arpeije :

    54 rue du Moulin de Pierre

    92140, Clamart

     

     


    votre commentaire
  • Bonnes vacances à ceux et celles qui peuvent en prendre (j'en fais partie)

    Une vidéo à faire tourner

    Amicalement

    votre commentaire
  • L'objectif de ce blog est de raconter la naissance d'une idée de création d'une entreprise coopérative d'insertion par l'écologie (et plus particulièrement la prévention & la réduction des déchets d'entreprise et ménagers, la formation et la sensibilisation) 

    Vous découvrirez progressivement, à la lecture des articles, les valeurs, les constats, les fondements qui sont à la source de cette idée.

    Au coeur de la solution imaginée se trouve la notion de Ressourcerie (terme copyright créé par le réseau des ressourceries).

    Autour de cette solution viennent se greffer une expérience concrète de créateur puis de gérant d'une "SCOP" (société coopérative ouvrière de production, appelée maintenant Société Coopérative Participative, qui appartient au mouvement de "l'économie sociale et solidaire) , entreprise de formation et de conseil en entreprise dans les domaines communément appelés du "développement durable" (même si je n'aime pas ce vocable repris par nombre de green washers..). La SCOP va par ailleurs se transformer bientôt en Entreprise Coopérative d'Insertion.

    Vient s'ajouter à tout ça, une très forte sensibilité dans le domaine social, notamment le secteur de l'insertion couplée à un militantisme et des amitiés écolo nombreuses, notamment la très remarquable Association Chantier D'Insertion "Espaces" qui existe depuis bien longtemps dont le crédo est justement "l'insertion par l'écologie urbaine".

    De tout cela (ressourcerie, conseil et formation en dd, coopérative d'insertion) est né l'idée de créer une Coopérative d'Insertion  par l'Ecologie; focalisée sur la mission de réduction et de prévention des déchets  mais aussi de réinsérer des personnes en difficultés professionnelles voire personnelles.

    Puis vous verrez cette idée d'apparence utopique se transformer en une réalité concrète.

    Et, peut-être, nous l'espèrons, vous nous contacterez pour en savoir plus, échanger avec nous et nous encourager, voire nous aider, dans la concrétisation de notre utopie.

    Volontairement, nous avons utilisé un style de blog à caractère "enfantin" pour de multiples raisons que vous découvrirez au fur et à mesure,  mais la principale est le fait que pour avancer dans ce projet il faut soit être totalement fou, soit avoir gardé au fond de nous un esprit ludique et enfantin auquel nous faisons appel pour surmonter les nombreux obstacles qui nous attendent...

    Bonne lecture et surtout bonne contribution, laissez nous vos commentaires !

    Amicalement

    David

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique